NIMEGUE 2009

C’est une concentration française sans précédent dans l’histoire de « Nimègue ». La présence militaire française au camp peut être estimée à environ 130. Parmi eux,3 se sont présentés pour la 4e fois, 6 pour la 3e fois, 21 pour la 2e fois.

Si Nimègue évoque le sacrifice des Alliés lors des combats d’Arnhem (évoqué dans le célèbre film  « un pont trop loin��») il ne faut pas occulter le saut opérationnel à Assen des SAS des 2eme et 3eme R.C.P. qui, en avril 1945, ont contribué par leur action légendaire à libérer les Pays-Bas.

Nous commémorons ce fait d���arme, en déposant une gerbe, offerte depuis 2006 par la Fédération Maginot. « France Défense Nation » est le créateur de ce devoir de mémoire au monument national canadien lors de cette marche.

2 gerbes ont été déposées le troisième jour de la marche après les 100 premiers kms : la première, au nom de Monsieur le Secrétaire d’Etat, Jean Marie Bockel, la seconde au nom de la Fédération Maginot. A cette occasion, Monsieur LAURENCE, Ancien SAS, Président des Anciens combattants français aux Pays-Bas était présent.

  • 42205 marcheurs se sont inscrits en 2009 à cette épreuve venant de 45 nations
  •  considérée comme le Paris Dakar des marcheurs.
  •  les compétiteurs sont venus du monde entier pour tester leur endurance.
  • Près de 5000 militaires regroupant 20 nations différentes ont fait partie de cette foule immense.
  • En 2006, « France Défense Nation » regroupait 18 personnes,
  • En 2007, « France Défense Nation » regroupait 33, dont 5 membres de l’ARM Alsace
  • En 2008, « France Défense Nation » regroupait 63, dont 3 membres de l’ARM Alsace
  • En 2009, « France Défense Nation » regroupait 107 personnes, 51 réservistes et 56 camarades d’active. Parmi eux, pour la première fois, 8 personnels féminins ainsi que 8 membres de l’ARM Alsace
  • « France Défense Nation » s’est composée de 5 équipes des Armées de terre, de l’air, de la Gendarmerie et de la marine.
  • Depuis 2007 l’ARM Alsace est pr��sente dans les équipes « France Défense Nation »

396963_4135791751169_1165676606_n

Histoire de Nimègue

La fondation de l’Association néerlandaise pour l’éducation physique (Nederlandse Bond voor Lichamelijke Opvoeding) a eu lieu le 3 avril 1908. Le premier exploit de cette nouvelle association est l’organisation d’une marche de quatre jours, principalement destinée aux militaires, en 1909. Les marcheurs partent de treize points de départ différents dans le pays. En quatre jours, ils parcourent 140 kilomètres, et ce n’est que le dernier jour qu’ils retournent au lieu de départ.

En 1922 pour la première fois, le bal des ampoules, « het Blarenbal », conclut la Marche des quatre jours.

En 1925, cette ville impériale qu’est Nimègue est enfin proclamée ville de la Marche des quatre jours

En 1926, le capitaine de cavalerie A. van der Goes, est  le premier à obtenir la Croix des quatre jours en or, parce qu’il accomplit la marche pour la dixième fois.

Une triste nouvelle en 1927: on déplore pour la première fois le décès d’un participant.

En 1928, année olympique, pour la première fois les personnes extérieures sont autoris��es à participer aux marches, l’Allemagne, la Grande Bretagne, la France et la Norvège sont représentées.

En 1934, c’est la première fois qu’une femme obtient la Croix en or pour avoir terminé dix marches de quatre jours.

La vingt-cinquième Marche en 1935 (cliquez ici pour voir tout le programme!) compte un peu plus de 3000 participants, les militaires sont obligés de porter 17 kg.

le 23 juillet 1946, la trentième Marche des quatre jours prend son départ avec plus de 4000 participants.

En 1950 un bataillon de chasseur alpin participe à la marche.

En 1954 plus de 10.000 marcheurs se présentent pour une marche de quatre jours pluvieuse à Nimègue.

1958, la NBvLO fête son cinquantième anniversaire.

en 1962, 250.000 spectateurs se rassemblent à Nimègue pour assister à l’entrée des marcheurs. Pour la première fois, les militaires utilisent le camp de « Heumensoord ».

La marche de l’année 1967 fait date grâce à la participation de Son Altesse Royale le prince Claus des Pays-Bas.

En 1968 record de participants, s’élevant à presque 17.500 marcheurs.

En 1972, le premier jour, il fait déjà 32 degrés à Elst. L’après-midi, durant des heures, la température est de 34 degrés. Raison pour laquelle on raccourcit le parcours de toutes les distances de 10 kilomètres, on étend les heures d’arrivée, et on autorise les militaires à faire la Marche sans porter les dix kilos.

En 1985  madame Mies Klaver-Budding est la première participante à accomplir la Marche pour la cinquantième fois!

En 1986  deux autres marcheurs qui terminent la Marche pour la cinquantième.

En 1988, plus de 30.000 personnes participent à la Marche.

En 1991, plus de 75.000 personnes s’inscrivent pour participer à la 75ème Marche des quatre jours.

En 1996, Annie Berkhout établit un record absolu en terminant sa soixantième Marche des quatre jours.

. Monsieur De Blécourt a beau terminer sa 60ème Marche en 1999.

En 2002 Annie Berkhout établit un record absolu en finissant sa 66ème Marche. Jusqu’aujourd’hui aucun autre marcheur n’a réalisé une performance pareille.

En 2004, l’organisation limite le nombre des participants à 45.000.

La 90ème Marche qui a lieu en 2006 une dure qu’une journée. Par suite des conditions atmosph��riques, l’organisation est submergée de demandes de secours et, en fin de compte, deux personnes meurent le 1er jour.