Week-end d’instruction ISTC

0
31

En route pour un premier week-end d’instruction sur le tir de combat (ISTC) sur la base de Dailly dans le Canton de Vaud.

A notre arrivée en début de soirée, nous avons tout de suite été mis dans le bain avec la perception de notre armement (FASS 90 et P220), puis une première séance de tir pour « régler le tireur ». La bonne ambiance est au rendez-vous, nos confrères suisses sont très accueillants, et aussi très taquins envers leurs amis français. Malgré cette très bonne ambiance, le sérieux reste de vigueur lors des exercices accomplis sous la direction du Sgtm chef Alain Croset. La première séance de tir se termine à 22h00, le tireur est maintenant réglé et paré pour une grosse journée de tir qui aura lieu le lendemain. A notre retour sur le camp, nous nous réunissons pour un moment de camaraderie dans une très belle salle ou le président de l’ ASSO VAUD l’ Adj EM Joris Lavanchy donne les dernières nouvelles de l’association.

Le lendemain matin, nous sommes réveillés par le président lui-même aux aurores (06h00). Une fois le petit-déjeuner terminé, nous partons en camion sur les stands de tir. Nous nous retrouvons dans un paysage exceptionnel, entourés de la végétation suisse pour un début de séance axé sur le P220. Le reste de la matinée sera consacré au tir par équipe de 4 avec le FASS 90. A midi, nous nous rendons dans une petite auberge à quelques pas du stand de tir pour prendre la collation préparée par l’équipe de l’ASSO VAUD. Après un bon repas, nous changeons d’endroit cette fois-ci pour nous diriger vers un stand de tir ouvert sur flanc de montagne. Encore une fois, nous pouvons « griller les cartouches » au milieu d’un superbe panorama.

10498113_10203879327011057_3319537501293730031_o
Nous revoilà au camp en début de soirée pour préparer notre matériel en vue de multiples exercices en milieu clos. Là encore, la motivation et la détermination de tous les cadres suisses et français font apparaître un certain dynamisme remarqué par les instructeurs.
Cette journée très intense et aussi très intéressante se termine comme le veut la tradition par un moment de camaraderie; un des français « Framboise » en profite pour nous exposer sa thèse qu’il a soutenu pour son doctorat en médecine. La soirée se termine encore une fois dans la bonne humeur générale ou les taquineries entre suisses et français font bon ménage.

Le dimanche matin sera quant à lui dominé par quelques petits exercices et surtout un gros nettoyage des armes, des locaux et du matériel. Pour le dernier repas du week-end, les cuisiniers de l’ASSO ont préparé des superbes plateaux de charcuteries et de fromages.

Le week-end se termine, il est l’heure de rentrer en France, plein de bons souvenirs, très fatigué mais avec un superbe accueil de la part des suisses et des français (thierry, olivier,gilles, framboise), un état d’esprit formidable. A refaire sans aucune hésitation.

voire l’article cours des cadres Bravo